Skip to main content

Histoire de l’Union européenne 2000-2009

La poursuite de l’expansion

L’euro devient la nouvelle monnaie de millions d’Européens. Le 11 septembre 2001 devient synonyme de terrorisme international, après le détournement de deux avions de ligne, qui s'écrasent contre des immeubles à New York et Washington. Les pays commencent à coopérer plus étroitement pour lutter contre la criminalité. La page des divisions entre Europe de l’Ouest et Europe de l’Est est tournée lorsque 10 nouveaux pays adhèrent à l’UE en 2004, suivis de la Bulgarie et de la Roumanie en 2007. Une crise financière frappe l’économie mondiale en septembre 2008. Le traité de Lisbonne dote l’UE d’institutions modernes et de méthodes de travail plus efficaces.

26 février 2001 – Traité de Nice

Les dirigeants de l’UE signent le traité de Nice. Ce traité vise à réformer les institutions afin que l’UE puisse fonctionner efficacement à 25 et se préparer au prochain grand élargissement. Il entre en vigueur le 1er février 2003.

11 septembre 2001 – Attaques terroristes aux États-Unis

Deux avions de ligne sont détournés et percutent les tours jumelles du World Trade Center à New York, ainsi que le Pentagone à Washington. Près de 3 000 personnes perdent la vie. Les pays de l’UE se tiennent fermement aux côtés des États-Unis dans la lutte contre le terrorisme international.

1 janvier 2002 – Lancement des billets et pièces en euros dans 12 pays

Les billets et les pièces en euros deviennent la monnaie légale dans 12 pays de l’UE (la Grèce a rejoint la zone euro en 2001 et d’autres pays lui emboîtent le pas après 2002). L'impression des billets, la frappe des pièces et leur distribution représentent une opération logistique majeure. Les billets sont les mêmes dans tous les pays. Les pièces ont une face commune et une face arborant un emblème national.

31 mars 2003 – Opérations de maintien de la paix dans les Balkans

Dans le cadre de sa politique étrangère et de sécurité, l’UE prend part à des opérations de maintien de la paix dans les Balkans, d’abord dans l’ancienne République yougoslave de Macédoine (aujourd’hui la Macédoine du Nord), puis en Bosnie-Herzégovine. Dans les deux cas, des forces placées sous la direction de l'UE remplacent les unités de l’OTAN.

1 mai 2004 – 10 nouveaux pays

Chypre et Malte adhèrent à l’UE aux côtés de 8 pays d’Europe centrale et orientale — Tchéquie, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Pologne, Slovaquie et Slovénie —, mettant fin à la division de l’Europe après la Seconde Guerre mondiale.

29 mai-1 juin 2005 – Constitution de l’UE

Les électeurs français et néerlandais rejettent le traité établissant une Constitution pour l’Europe, signé par les 25 États membres de l’UE en octobre 2004.

1 janvier 2007 – L’UE accueille la Bulgarie et la Roumanie

Deux autres pays d'Europe orientale, la Bulgarie et la Roumanie, rejoignent l'UE, portant le nombre d'États membres à 27.

13 décembre 2007 – Traité de Lisbonne

Les 27 pays de l'UE signent le traité de Lisbonne, qui modifie les traités précédents. Ce traité vise à rendre l’UE plus démocratique, efficace et transparente, afin qu'elle puisse relever les défis mondiaux tels que le changement climatique, la sécurité et le développement durable. Tous les pays de l’UE ratifient le traité, qui entre en vigueur le 1er décembre 2009.

Septembre 2008 – Crise économique mondiale

Une crise financière majeure touche l’ensemble de l’économie mondiale. Elle débute sur le marché des prêts hypothécaires aux États-Unis. Plusieurs banques européennes sont également en difficulté. La crise conduit à une coopération économique plus étroite entre les pays de l’UE.