Skip to main content

L’Union européenne se caractérise par sa diversité culturelle et linguistique, et les langues parlées dans les pays de l’UE constituent un élément essentiel de son patrimoine culturel. C’est pourquoi l’UE soutient le multilinguisme dans ses programmes et dans le cadre des travaux de ses institutions.

L’UE compte 24 langues officielles:

allemand, anglais, bulgare, croate, danois, espagnol, estonien, finnois, français, grec, hongrois, irlandais, italien, letton, lituanien, maltais, néerlandais, polonais, portugais, roumain, slovaque, slovène, suédois et tchèque.

Historique

À chaque fois que de nouveaux membres ont rejoint l’Union européenne, leur langue est venue s’ajouter aux langues officielles.

Langue officielle de l'UE depuis...

  • 1958: allemand, français, italien et néerlandais
  • 1973: danois et anglais
  • 1981: grec
  • 1986: espagnol et portugais
  • 1995: finnois et suédois
  • 2004: estonien, hongrois, letton, lituanien, maltais, polonais, slovaque, slovène et tchèque
  • 2007: bulgare, irlandais et roumain
  • 2013: croate

Multilinguisme

Le multilinguisme est l'un des principes fondateurs de l'Union européenne.

Cette politique vise à:

  • communiquer avec les citoyens dans leur propre langue;
  • protéger la grande diversité linguistique de l’Europe;
  • promouvoir l’apprentissage des langues en Europe.

Il s'agit d’une approche unique, sans égal dans les pays multilingues ou les organisations internationales.

Le multilinguisme est inscrit dans la charte des droits fondamentaux de l’UE: tout citoyen de l’UE a le droit de communiquer avec les institutions européennes dans l’une des 24 langues officielles de l’UE, et les institutions sont tenues de lui répondre dans la même langue.

Les actes juridiques et leurs synthèses sont disponibles dans toutes les langues officielles de l’UE, excepté l’irlandais, pour des questions de ressources. Seule la réglementation adoptée conjointement par le Conseil de l’Union européenne et le Parlement européen est actuellement traduite en irlandais.

Les réunions du Conseil européen et du Conseil de l’Union européenne sont interprétées dans toutes les langues officielles. Les membres du Parlement européen ont le droit de s’exprimer au Parlement dans n'importe quelle langue officielle de l'UE.

Régime linguistique de l’UE

Le régime linguistique des institutions de l'Union est fixé par le Conseil statuant à l'unanimité par voie de règlements adoptés conformément à l’article 342 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne. Le régime est fixé par le règlement n° 1, qui prévoit que les institutions disposent de 24 langues officielles et de travail.

L'anglais demeure une langue officielle de l’UE, même après le retrait du Royaume-Uni de l’UE, et une langue officielle et de travail des institutions de l’Union tant qu’elle figure en tant que telle dans le règlement n° 1. L’anglais est également l’une des langues officielles en Irlande et à Malte.

En outre, le règlement n° 1 établit des règles sur les langues dans lesquelles la législation de l’UE doit être rédigée et publiée, ainsi que sur les langues des documents transmis entre les institutions de l’UE et le public, ou entre les institutions et les pays de l’UE. Les institutions de l’UE sont aussi habilitées à déterminer comment elles appliquent le régime linguistique en interne.